Essais, fantaisies et informations pratiques !



Je suis toujours à la recherche de nouvelles matières pour le scrap, j'écume les magasins de bricolage comme Jumbo, Hornbach, M. Bricolage, les magasins de décoration comme Dépot etc. Cette page est destinée à vous donner des nouvelles du passage de certains de ces matériaux dans ma Cameo.



MINT: essais suite



Grande question: les encres MINT sont-elles incontournables ?

Effectivement cette question récurrente dans les demandes de renseignements me titillait aussi car, personnellement, je ne suis pas emballée par les couleurs proposées dans les encres MINT. J'ai donc fait un essai avec les recharges Distress. Au début, je pensais que ça ne marchait pas, qu'elles étaient trop "épaisses" pour rentrer dans la matière poreuse du tampon mais pas du tout, il faut simplement un peu de patience et promener gentiment la goutte d'encre sur les zones à encrer. Le résultat m'a bien plus, ça m'a permis d'encrer de manière subtile l'ananas et surtout ce tampon a été beaucoup plus vite "propre" qu'avec les encres MINT. Bon, j'ai un peu sali le bout de mon index en promenant mes gouttes de Distress mais le résultat en valait la peine !

Ceci offre vraiment des perspectives intéressantes à la MINT.



MINT: premiers essais



Observations:

1. Comme dans le logiciel Silhouette Studio, on travaille principalement en ''mode vectoriel'' et juste avant la création du tampon on passe en ''mode pixels''. On peut avoir quelques surprises. Exemple : les noms des chats écrits en taille 6 (on est d'accord j'ai fait dans le petit petit pour tester les limites).

2. L'encrage de surfaces ''pleines'' comme le corps des chats n'est pas si simple. Il faut y aller assez généreusement sinon on a les traces du passage de l'embout de la bouteille d'encre qui font des ''dessins'' sur la surface.

3. Les surfaces pleines sont aussi plus difficiles à ''nettoyer''. On voit qu'il reste des ombres entre le bas des chats et le texte. Ce problème disparaît très rapidement sur le deuxième tampon. Ce sont des questions de répartition de pression, les utilisateurs de tampons savent très bien que c'est plus difficile d'avoir une impression de qualité avec un grand tampon avec beaucoup de surface par rapport à un tampon avec surtout des lignes de contour fines.



Impression globale :

Très bonne mais il faut juste gérer la limite de la ''pixélisation'' et limiter les surfaces pleines !



Besoin d'un tout petit bout de Vinyl couleur ou carrément du Vinyl dans une couleur qui n'existe pas ?



Dernièrement, pour terminer des calendriers de l'avent, il me fallait quelques chiffres Vinyl en orange, en rose, en bleu ciel et surtout en IVOIRE. Alors j'ai eu une idée toute bête, toute simple : découper mes chiffres dans du Vinyl blanc et les colorer avec mes feutres à alcool !

Simple, efficace et super pratique ! Les Copic, Promarker, P-Touch etc se prêtent très bien à cet exercice.

Créer ses propres masques



Association d'idée ... je fonctionne très souvent comme ça ...

En me promenant dans mon magasin de fourniture de loisirs créatifs, en passant à côté des nappes en plastique, juste après avoir feuilleté le nouveau numéro d'Histroire de Page, ça a fait TILT !!! Pourquoi ne pas essayer de découper ce plastique transparent pour en faire des masques comme ceux de Craftersworkshop ? Aussitôt dit, aussitôt fait. Un mètre de plastique transparent de 0.2 mmm, de quoi faire une douzaines de masques 12''x12'' pour 12.90 et faire chauffer la Cameo !



Simplement extra ! La découpe est parfaite. Le masque est un peu "mou" mais il se place très facilement sur le papier à sprayer. Pour stocker les différents masques ainsi créés, il faut les séparer par des feuilles de papier et les ranger bien à plat.

Sur la photo, le masque est déjà employé, ce n'est pas facile de photographier du transparent !





Voici un papier Kraft d'Infocréa sprayé avec le blanc de Studio Calico et un peu de Glimmer Mist brun. Pas mal ou bien ?



Incroyable mais vrai !!!





LA CAMEO DECOUPE LA TOILE DE BACHE !!!

Quel risque prenais-je en essayant ? Essentiellement que ma chute de toile de bâche (ce n'est pas un matériau fibreux) ne soit pas bien coupée donc j'ai tenté le coup.

Mais j'ai pris mon tapis presque neuf avec un pouvoir collant très grand. Ensuite, j'ai choisi des motifs intéressants mais pas extrêmenent détaillés ni très fins, mis la lame à 10, la vitesse à 2 et ... avanti !

J'ai fait deux essais: une double découpe et une découpe simple. La double découpe n'apporte rien de mieux et elle marque très fort le tapis de coupe. Dans les deux cas, il faut détacher un ou deux coins mais vraiment rien de délicat.



Magnifiques ces traitillés ou bien ? Pour donner une idée de la grandeur de ceux-ci: 8 mm de long pour 2 mm de large environ



Tapis de coupe



1er problème:

Un tapis de coupe tout neuf est très très collant. C'est parfait pour couper du tissu, de la toile de bâche, du plastique pour chablon mais pour du papier ... c'est plus embêtant, on risque de déchirer notre motif en le décollant du tapis surtout si celui-ci est très détaillé. Pour diminuer un rien ce pouvoir collant, appliquer un linge ou une chiffon pas trop pelucheux avant la première découpe.

2e problème:

Avec le temps, le tapis ne colle plus assez. Le papier bouge et la découpe est fichue. On a trois possibilités pour éviter ces problèmes.

Dans un premier temps, on peut frotter le tapis à l'eau avec un chiffon microfibre. Les poussières et les petites peluches de papier sont ainsi nettoyées et lorsqu'il est sec, le tapis retrouve son pouvoir collant.

Après deux trois nettoyages au chiffon, le tapis ne va plus récupérer assez de pouvoir collant. On peut le sprayer légèrement avec de la colle repositionnable. Avant de sprayer le tapis, protéger le cadre avec du scotch de masquage.

Si l'on veut faire des découpes dans des chutes, c'est bien de prendre la précaution d'assurer la fixation avec un peu de scotch repositionnable (le scotch "bleu") ou avec du scotch de masquage.

Personnellement, j'ai toujours au moins deux tapis, un neuf ou presque sur lequel je peux faire des découpes dans du tissu et un autre pour le papier. Je garde aussi les tapis plus vieux pour faire des essais risqués pour le tapis.

Toujours les sacs à commissions





J'ai fait des essais avec la nouvelle sorte de sacs à commissions de la Coop car celui avec l'impression Jeans est super. Ce qui fait la différence, l'intérieur est un peu ... plucheux.

Là, les résultats sont médiocres. Après 3 essais, avoir ouvert mon nouveau tapis de coupe pour que ça colle très très bien, j'arrive à découper des formes relativement simples.

Plutôt employer des Dies "épaisses" et la BigShot.

Polices de caractères

Il n'est pas possible de simplement ouvrir une police de caractères spéciales et ensuite de travailler avec dans le logiciel Silhouette. Seules les polices vraiment installées dans le dossier Fonts de Windows sont accessibles. C'est un peu dommage, on a moins de souplesse pour travailler et ça alourdit singulièrement le dossier Fonts.

J'ai osé !!!!







Oui, j'ai osé essayer de découper un sac à commission réutilisable (Coop, Ikea, Boesner, ...).

Le résultat est simplement parfait.

J'ai l'impression qu'on peut un peu diminuer la lame et la profondeur.
Site créé par ScrapandCut.ch sur la base du kit CleanShop de kitgrafik.com